Tant qu'il y aura de l'argent…

Il n'y aura pas assez pour tous le monde

Dans un récent article publié dans le N.Y Times, David Brooks, l’inventeur du terme « bobo », et par ailleurs idéologue réac parmi les plus puants nous donne froidement le programme de la bourgeoisie américaine: préserver le taux de profit, et aller pour cela jusqu’à diminuer l’espérance de vie des pauvres.

Pour faire un résumé rapide, prenant pour exemple le cas d’un journaliste de sa connaissance atteint d’une maladie dégénérative incurable qui a préféré ne plus prendre de traitement, il nous affirme tout bonnement que oui, ma bonne dame, prolonger la vie, ça coute cher, et que mieux vaut vivre moins longtemps, et pas plomber le budget fédéral, alors si on privatise le système de santé, c’est pas plus mal!

Déjà, en 2008, et pour la première fois depuis prés de 90 ans, l’espérance de vie baissait aux USA. Elle baissera encore, comme en Grèce, et ailleurs, afin valoriser le capital. Nous en sommes là, désormais. Dos au mur.

Categories: Brèves

Un commentaire publié.

Laisser un commentaire